Actualité:

 

                                                   Les dernières actualités

 

 

 

 Sortie de notre album "Leçons de Ténèbres" 

François Couperin

Sortie le 19 novembre 2018 sur le label EnPhases (distribution Outhere)

Enregistré à la Fondation Royaumont (95)

 

Ce programme est en tournée pour les prochaines saisons
Pour tout renseignement contactez nous

 

         

« Je Composai il y a quelques années trois Leçons de Tenébres pour le Vendredy Saint, a la priere des Dames Religieuses de L[ongchamps], ou elles furent Chantées avec succez (...) quoyque le Chant en soit notté sur la Clef de dessus, toutes autres Especes de Voix pourront les Chanter, d’autant que la plus part des personnes d’aujourd’huy qui accompagnent scavent transposer... ».

C’est ainsi que s’exprime François Couperin dans sa préface aux Leçons de Ténèbres du Mercredy Saint. Il ne considère pas l’attribution originelle pour deux voix de soprano comme absolument obligatoire. Evoquant la facilité de ses contemporains à transposer, il nous renseigne sur les nombreuses possibilités d’adaptation de toute œuvre musicale à son époque, tant pour les voix que pour les instruments : « si l’on peut joindre une basse de viole ou de violon à l’accompagnement de l’orgue ou du clavecin cela fera bien ». On voit ainsi que, contrairement à une idée reçue, l’orgue n’est pas le seul instrument à clavier requis pour accompagner la musique religieuse.  

Les différentes options que suggère Couperin nous ont conduits à varier les possibilités d’accompagnement en fonction de la nature du texte : orgue, clavecin, théorbe et viole de gambe s’assemblent ou se séparent pour souligner et mettre en valeur les couleurs vocales.

La préface de Couperin nous a également donné envie d’explorer la piste des « toutes autres espèces de voix », et de présenter ici une version pour deux hautes-contre, ce registre de ténor léger typique de la musique française des XVIIème et XVIIIème siècles. Le passage de la voix féminine à la voix masculine nous a permis d’explorer des couleurs, des nuances et des sons très différents, sans aucun des repères auxquels nous sommes habitués dans les versions avec sopranos. A tel point qu’il nous a même parfois semblé entendre une toute autre musique.

Dans ce concert imaginaire, nous avons profité de la liberté d’interprétation qu’offre le répertoire baroque pour explorer les possibilités expressives d’un chef-d’œuvre du théâtre religieux. Imaginons un instant l’émotion du public d’alors à l’écoute des artistes de l’Académie royale de musique interprétant ces Leçons de Ténèbres, passant des fastes du théâtre lyrique à ceux de la musique sacrée.

Cliquez ici pour écouter un EXTRAIT

 

* Pour accéder au dossier de production cliquez ici

 

Distribution

 

Jérôme CORREAS, direction musicale, clavecin et orgue

Jean-François LOMBARD,

Romain CHAMPION, haute-contre

Sylvia ABRAMOWICZ,

Françoise ENOCK, viole de gambe

Benjamin NARVEY, théorbe

 

Production : Les Paladins

Cet album a bénéficié du soutien de la Fondation Royaumont et de l'Adami dans le cadre du dispositif 365. Les Paladins remercient la Fondation Singer-Polignac et Ipeca Prévoyance pour leur accompagnement. 

 

  "DANS LES RUES DE NAPLES"

Création le 14 mai 2019 

au Centre des Bords de Marne, Le Perreux-sur-Marne (94)

 

4 représentations les 14, 15, 16 et 17 mai 2019 à 20h30

 

 

  

A Naples, la musique est partout : dans les théâtres, les églises, les cafés, les rues, elle accompagne chaque instant de la vie.

 

Plus que partout ailleurs, styles savant ou populaire, profane ou sacré s’entrelacent et s’influencent par le biais de la rue, lieu de fusion quasi magique où tout peut arriver. On y danse, on s’y bat, on y boit, on y fait des processions, des sérénades et des concerts.

 

Comme le dit le proverbe : « A Naples, si on ne chante pas, on meurt ». C’est cette nécessité vitale, quasi douloureuse, que nous voulons célébrer. Les rues de Naples sont joyeuses et dangereuses, pleines d’odeurs et de saveurs.

 

Depuis trois siècles, les rythmes de la tarentelle et de la villanelle sont présents dans les oeuvres de Scarlatti, Porpora, Paisiello, Cimarosa, puis chez Luigi Denza, auteur du fameux « Funiculi , Funicula », canzone composée pour l’ouverture du chemin de fer et du funiculaire pour monter au Vésuve. Il y a aussi Edouardo di Capua nous chantant son « O Sole mio ». Plus anciennes qu’il n’y paraît, ces chansons, inspirées des « canzone napoletane » de la Renaissance puis des airs d’opéra baroque se transforment en mélodies toujours accompagnées par les instruments à cordes et la guitare.

 

Le parcours que nous imaginons à travers la cité napolitaine se fera sous la conduite de deux ténors aux voix ensoleillées...


 

Distribution

 

Jérôme CORREAS, direction musicale, clavecin et piano

Jean-François LOMBARD et Jérôme BILLY, ténors

Juliette ROUMAILHAC et Clara MUHLETHALER, violons

Nicolas CRNJANSKI, violoncelle

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Les Paladins, direction Jérôme Correas sont artistes associés à l’Adami 2018-2019, dans le cadre du dispositif 365 et, plus particulièrement, sur les projets suivants :

 

► La production et la diffusion de l’opéra Amadigi de Haendel, mis en scène par Bernard Levy, qui sera créé le 12 janvier 2019 au Théâtre-Sénart, Scène Nationale de Lieusaint

 

► L’enregistrement de l’album Les Leçons de Ténèbres de François Couperin, à l’abbaye de Royaumont. Sortie prévue à l’automne 2018 sur le label En Phases.

 

► La tournée 2018-2019 d’Héroïnes, avec Sandrine Piau.

 

L’Adami, société des artistes-interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également avec ses aides aux projets artistiques.